Le Salon des Sélénites est né entre deux confinements, en l’an premier de l’ère Covidienne. Les Sélénites se sont des femmes et des hommes voué·e·s à la Lune, qui ont décidé d’en découdre avec le prêt-à-penser, au temps présent de la post-vérité. Les Sélénites se bricolent un espace de liberté dans ce Salon des Arts et des Lettres qui a lieu à chaque Pleine Lune, en pleine cambrousse, quelque part sur le Plateau Lorrain. Chaque Sélénite est une fête fondée sur le partage et la rencontre, qui n’obéit à aucun projet, aucun dictat d’aucune politique culturelle; chaque Sélénite est l’expression joyeuse, en plein génocide culturel, de celles et ceux qui font vivre ce salon au grand clair de la Lune.